Pas moins de 5 objets ont été soumis au peuple aujourd’hui !

Le NON à l’initiative de limitation ainsi que les OUI au congé paternité et à l’acquisition de nouveaux avions réjouissent le PLR Vaud.

Ce sont des résultats mitigés qui sont sortis des urnes aujourd’hui. Non à l’initiative de limitation, à la modification de la loi sur la chasse, ainsi qu’à une augmentation de la déduction fiscale, et Oui au congé paternité et à l’acquisition de nouveaux avions. Le PLR Vaud se veut toutefois optimiste. En effet, le refus à l’initiative de limitation était primordial afin de sauvegarder nos relations commerciales avec nos voisins. Par ailleurs, il était également nécessaire d’accepter l’acquisition de nouveaux avions afin de garantir notre sécurité. Quant au Oui à deux semaines de congé pour le père, cela est un excellent signal et ouvrira sûrement la voie vers un congé parental, ce pour quoi se bat le PLR depuis de nombreuses années. Enfin, notons également un taux de participation particulièrement élevé, ce qui est plus que réjouissant.

Un NON à la mise en péril de notre prospérité
Aujourd’hui la population a refusé à 61,7% la dangereuse initiative de limitation. Si celle-ci avait été acceptée, l’accord sur la libre circulation des personnes (ALCP) conclu avec l’Union européenne serait tombé automatiquement. Et dans le même temps, par la clause « guillotine », cela aurait entrainé la fin de l’ensemble des accords bilatéraux I. Nous évitons ainsi une mise en péril totalement inconsciente et inacceptable de notre prospérité économique et de notre liberté de mouvement, d’autant plus en période de crise. Le PLR Vaud se réjouit de ce résultat qui permet de garantir la voie bilatérale qui fait la force de notre pays en matière de politique européenne.

Un timide Non à la modification de la Loi sur la chasse
Le projet de modification de la Loi sur la chasse (LChP) n’a, à notre plus grand regret, pas passé la rampe. Toutefois, c’est quand même 48,1% de la population qui aurait souhaité cette mise à jour nécessaire d’une loi obsolète. Cela aurait permis une meilleure régulation, ainsi qu’une protection renforcée, des animaux de rente notamment, mais aussi de la nature et des humains. Dans une société où la centralisation inquiète, ce résultat est étonnant et dommageable. En effet, les cantons auraient gagné en compétences décisionnelles, ce qui aurait permis un respect d’autant plus strict et proche de la diversité des territoires. Le PLR Vaud regrette ce refus émotionnel qui aurait apporté simplification, clarification et amélioration.

Augmentation de la déduction fiscale des frais de garde : également un refus.
La conciliation entre vie privée et vie professionnelle n’est pas sans difficulté. Tout doit être mis en œuvre pour permettre aux parents de travailler s’ils le souhaitent ou s’ils n’ont simplement pas d’autre choix. Cette modification de loi, dans le sens d’une augmentation des déductions fiscales pour les enfants et les frais de garde des enfants par des tiers, arrivait à point nommé. Malheureusement, la population en a décidé autrement en refusant le texte à 63,2%. Cette modification législative aurait représenté un réel soulagement pour la classe moyenne toujours trop pénalisée fiscalement. Le PLR Vaud regrette ce refus mais continuera de s’engager pour des conditions permettant une meilleure conciliation vie privée/professionnelle.

Bonne nouvelle : Oui à deux semaines de congé paternité
Ce contre-projet indirect s’inscrit, tout comme le précédent objet, dans l’évolution sociétale vers une volonté croissante de mieux concilier vie privée et vie professionnelle. Le PLR, qui se bat depuis de nombreuses années déjà pour un congé parental, ne peut que se réjouir du résultat. Il s’agit de deux semaines accordées aux pères pour créer un lien avec leur bébé. Deux semaines c’est bien trop peu, mais c’est déjà une excellente nouvelle. Le PLR Vaud est ravi que la population ait accepté par 60,3% de Oui cette avancée majeure. Cela ouvrira la voie à une prise de conscience de l’importance du père dans la construction de l’enfant et de son éducation. Le rôle paternel est central et pourtant encore trop souvent sous-estimé.

OUI à notre sécurité aérienne !
La sécurité est un pilier de notre démocratie. L’adage « Mieux vaut prévenir que guérir » montre qu’aussi en temps de paix, des avions sont nécessaires et cela, pour surveiller l’espace aérien. De plus, même lors de situations conflictuelles, notre souveraineté doit être garantie et pour cela, il est indispensable de renouveler notre défense aérienne qui est déjà ou bientôt obsolète. Les citoyens et citoyennes suisses ont compris l’importance d’un réseau sécuritaire, sans maillon manquant, en acceptant par 50,2% de Oui l’acquisition de nouveaux avions malgré une campagne du Non mensongère et agressive. Le PLR Vaud se réjouit de ce résultat qui assurera notre sécurité sur le long terme.


Contacts :
Marc-Olivier Buffat
, président du PLR Vaud, 079 252 78 20
Alexandre Berthoud, vice-président du PLR Vaud, 078 756 10 08
Florence Bettschart-Narbel, vice-présidente du PLR Vaud, 076 347 08 87
Quentin Racine, vice-président du PLR Vaud, 079 843 26 14
Floriane Wyss, secrétaire générale du PLR Vaud, 077 426 85 35